Prof superQuelques idées pour les enseignants 
 
Les élèves HP peuvent facilement dérouter les enseignants avec leurs fonctionnements particuliers et il n'est pas toujours simple de les reconnaître si un blian n'a pas déjà été posé et/ou annoncé.
 
L'ASEHP a pour mission d'aider les parents et les professionnels de l'éducation à détecter les enfants HP, aider ces enfants HP à être acceptés et sensibiliser les autorités scolaires pour favoriser leur intégration.
 
Voici différents documents qui pourront vous aider à mieux comprendre et à guider l'enfant HP dans sa scolarité :
 
> notre Brochure informative, gratuite
 
> le document : Conseils pour la scolarisation des enfants intellectuellement précoces / à haut potentiel, Dr N. Milliez, M. Laurier et L. Bossy en juin 2013
> le document "Brochure enfant HP" édité par le RNT (réseau pédagogique neuchâtelois)
 
> les Fiches d'information pour le corps enseignant éditées par le Centre suisse de pédagogie spécialisée (CSPS) et mandaté par la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP)
 
Si vous désirez aller plus loin dans l'apprentissage de connaissances liées à l'accompagnement d'enfants HP, rendez-vous sur notre page : Formations. Vous y trouverez une liste de cours, dont certains pour les enseignants, proposés par des professionnels, spécialistes de l’éducation et de l’accompagnement d’enfants à haut potentiel.

Les enfants HP : un fonctionnement intellectuel différent 

Les enfants HP ont un mode de traitement de la pensée très différent de la moyenne de la population.

Ils ont des capacités de traitement analogique plus importantes, ont un mode de traitement plus rapide, comprennent plus vite. Ils possèdent une mémoire courte deux fois plus élevée que la norme et une mémoire longue bien au dessus de la norme, également.

Un besoin de complexité

Dans son ouvrage « Aidez votre enfant hautement surdoué », Stéphanie Tolan donne l’explication suivante : elle compare la vision que tout un chacun a du monde, en indiquant que si tout le monde le voit à travers une lentille, parfois brouillée, et parfois très puissante pour certains, alors les HP le voient à travers un microscope, et les Hauts QI (supérieurs à 145) à travers un microscope électronique. Elle précise qu’ils voient les choses de manière différente, et parfois voient des choses que les autres ne voient pas.

Comment les repérer ?

Certains signes d’alerte permettent de repérer les enfants à haut potentiel intellectuel à l’école. Ces signes, qui sont assez semblables à tous les niveaux scolaires (maternelle, primaire, secondaire ou lycée), peuvent prendre une expression ou une intensité différente selon l’âge et le caractère de l’enfant.

Un besoin de motivation

Du fait que ces enfants particuliers ont un grand besoin de complexité, ils seront facilement démotivés par un problème trop facile qu’ils laisseront de côté, alors qu’ils seront stimulés par un défi intellectuel qui paraîtrait irréalisable à tout autre. Il est important aussi qu’ils se sentent soutenus et encouragés autant par leurs enseignants que par leur entourage familial.

Des solutions

Plusieurs solutions peuvent être envisagées, tenant compte du caractère, de la personnalité et de la maturité de l’enfant. Il s’agit de : l'accélération, l'enrichissement et l'approfondissement.

Apprentissage des méthodes, des méthodes d’apprentissage.

Afin d’éviter le handicap que constitue son mode de pensée en arborescence face au système scolaire, il est important d’aider l’enfant à comprendre son mode de fonctionnement et lui apprendre à appliquer les méthodes standards de l’enseignement dès son plus jeune âge. Toutefois, il convient de ne pas renier son propre système de pensée, mais lui faire comprendre que les méthodes employées par le système scolaire sont celles qui lui permettront de réussir non seulement sa scolarité, mais aussi son métier, et qu’elles doivent être appliquées en tant qu’outil de cette réussite.

Dans leur livre l’enfant doué, l’intelligence réconciliée Arielle Adda et Hélène Catroux proposent d’employer la gestion mentale (voir aussi les livres d’Antoine de la Garanderie) pour permettre aux enfants HP non seulement de comprendre et d’analyser leur fonctionnement mental mais d’apprendre à apprendre. Ces méthodes leur enseignent comment organiser leur pensée, réutiliser les informations, restituer les connaissances.

En résumé

Bien que différents, les enfants HP sont des enfants comme les autres, il ne faut pas attendre d’eux des exploits prodigieux, des résultats exceptionnels. Leur différence constitue pour eux un handicap. Dotés d’une remarquable mémoire, ils sont capables de retenir sans effort ce qui les intéresse, mais sont incapables d’apprendre « par cœur », surtout ce qui pour eux semble « dénué de sens » (ex : les livrets).

Bien qu’ils semblent favorisés par des compétences cognitives au-dessus de la moyenne, ces enfants hyper-sensibles sont plus que les autres tributaires du stress et de l’affectif. Leur comportement est souvent influencé par leur environnement et sans motivation, ils perdent facilement l’écoute et le goût de l’effort. L’approfondissement et l’enrichissement du programme scolaire répondent tout à fait à ce besoin de motivation.

Plus encore que les autres enfants, l’enfant HP a besoin d’un cadre précis. Il faut lui enseigner à canaliser sa pensée en arborescence. Il est important qu’il apprenne en même temps à connaître son mode de fonctionnement qui ne doit pas être dévalorisé et à utiliser les méthodes du système scolaire qui sont pour lui la clé du succès.

Ces enfants ont donc besoin d’une pédagogie adaptée, qui tienne compte non seulement de leur rythme d’apprentissage et de leurs potentialités hors norme, mais également de leurs faiblesses.

Identification

facebook rejoignez nous

Newsletter

Inscrivez vous pour recevoir notre newsletter
Activités pour les membres à venir